Est-ce qu'il vous ait déjà arrivé de rencontrer des difficultés liées à installer  des plugins ou extensions development ? Dans cet article, nous allons voir pourquoi, comment créer et installer un plugin WordPress. Surtout nous allons voir quels bénéfices vous pourriez en tirer…


plugins

Pourquoi créer un plugin WordPress ? 


Avant d’installer des plugins WordPress, il est bon de rappeler ce qu’est un plugin.  Un plugin WordPress, que l’on appelle en Français une extension, est une fonctionnalité spécifique que vous allez ajouter à votre WordPress.

les plugins peuvent être totalement gratuits, partiellement gratuits ou payants.

Attention, n'installer pas n'importe quel plugin gratuit surtout s'il n'est pas présent dans le répertoire de WordPress. 

Cependant, il est important de créer les plugins pour plusieurs raisons :

Raison n°1 : Alléger le functions.php du thème enfant


Généralement, la bonne pratique est de créer un thème enfant lorsque l’on veut ajouter un peu de code pour modifier certaines actions de WordPress ou du thème et ajouter de nouvelles fonctionnalités (ou en supprimer).

Lorsque de nombreuses fonctions se suivent, le fichier functions.php peut devenir difficile à maintenir. C’est pourquoi il pourrait être bien pensé de déplacer certaines fonctions dans un plugin.

Raison n°2 : Faire suivre le code


Pour la même raison évoquée avant, si on pense à l’avenir, il se pourrait qu’un jour, vous ou votre client ait une envie soudaine de changer de thème.

Que va-t-il se passer alors ? Le code inscrit dans le fichier functions.php du thème enfant disparaitra comme neige au soleil ! Adieu ces heures passées à tester et à coder, à moins de le faire suivre.

Voici alors une bonne raison de créer un plugin WordPress, lorsque vous changerez de thème, votre fonctionnalité sera toujours présente dans votre site.

Raison n°3 : Réutiliser le code


Si vous maintenez plusieurs sites WordPress ou que vous en créez pour vos clients, vous allez vous rendre compte qu’il y a souvent une ou deux fonctionnalités dont vous avez besoin systématiquement.

Dans ce cas là, rien de tel qu’un plugin pour réutiliser le code à bon escient à chaque nouveau projet.

Raison n°4 : Prévenir les conflits et incompatibilités


Surtout, l’un des avantages de créer un plugin WordPress plutôt que d’ajouter le code directement dans le thème enfant est que vous allez pouvoir prévenir rapidement les conflits.

Admettons que votre plugin fonctionne parfaitement, puis que vous mettez à jour WordPressvotre thème ou vos autres extensions et que vous vous rendez compte qu’il y a un conflit…

Dans ce cas, il sera facile, pour vous, de vérifier si le conflit provient de votre extension faite-maison : il vous suffira de la désactiver pour en avoir le cœur net.

Cela vous évitera, par la même occasion, de vérifier chacune des fonctions ajoutées dans le thème enfant. Bref, c’est très pratique et surtout, c’est un gain de temps. 

Comment créer un plugin WordPress simple ?


On va bien, ici, distinguer le fait de créer un plugin simple d’un plugin complexe. Si dans le premier cas, vous n’avez pas besoin d’être un développeur confirmé, vous allez même trouver cela facile. Dans le second cas, il vous faudra un certain bagage et de bonnes connaissances en PHP et en la manière dont fonctionne WordPress.

Les pré-requis pour créer une extension WordPress


Vous n’avez pas besoin de grands choses pour créer un plugin WordPress, voici quelques pré-requis :

  • Avoir un environnement de test comme Local by FlyWheel, Mamp, Xamp etc.

  • Avoir une installation WordPress à jour : si possible identique à la version de production pour voir si votre plugin n’émet pas des conflits avec les autres extensions ou thèmes

  • Etre en possession d’un éditeur de texte comme Brachet ou SublimText


Le fonctionnement des plugins


Notons qu'un plugin ne peut pas fonctionner seul. Il est entièrement dépendant de son logiciel hôte. Il en existe un nombre incalculable, avec des fonctions diverses et variées. Ils sont souvent intégrés pour faciliter l’utilisation de l’internaute. Dans les systèmes d’exploitation, en l'occurrence. Que ce soit Chrome ou Firefox, vous pouvez trouver des plugins pour vérifier votre orthographe. Aussi, pour rester anonyme en navigant ou encore supprimer toutes les publicités intempestives (pop-up).

Concernant WordPress, vous avez la possibilité d’intégrer le plugin Yoast. Ce qui vous permettra de vérifier l’optimisation SEO de vos articles. Si vous avez une boutique en ligne, vous ne pourrez pas passer à côté de WooCommerce. Celui- ci transformera votre blog en magasin virtuel. Quoi que vous vouliez faire, il y a une forte probabilité qu'il existe un plugin pour vous y aider.

Les plugins WordPress les plus populaires


En effet, il existe une multitude de plugins or extensions; mais nous allons ici énumérer les plugins les plus reconnus :

Yoast SEO


Yoast SEO est probablement l’extension SEO la plus populaire parmi les plugins WordPress. Elle permet de bénéficier de différents indicateurs destinés à vous aider à optimiser le SEO de votre site.

Woocommerce


Comme son nom l’indique, Woocommerce est une extension permettant de construire sa boutique e-commerce.

Smush Image Compression and Optimization


Pour optimiser au mieux son site web, l’un des impératifs est qu’il soit très rapide au chargement de ses pages.

Imagify


Dans le même esprit que Smush Image Compression and Optimization, Imagify optimise la qualité des images tout en réduisant leur poids.

Akismet Anti-spam


Akismet compare vos commentaires et vos formulaires de contact à la base de données mondiale de spam d’Automattic, société-mère de WordPress, afin d’empêcher votre site de publier des contenus malveillants.

MailPoet


MailPoet est une extension de newsletter permettant de gérer les abonnés, la configuration et l’envoi de la newsletter sans quitter WordPress.

Contact Form 7


Classic Editor


Wordfence Security – Firewall & Malware Scan


Elementor Page Builder


Divi Builder


Google XML Sitemaps


Duplicator – Extension de migration WordPress


WPS Hide Login


Et bien d'autres...

Installation des plugins


installer-un-plugin-wordpress


En règle générale, le plugin se présente sous la forme d'un fichier JAR qu'il faut télécharger. Ensuite, il suffit de déposer ce fichier dans le répertoire extensions/plugins/ du serveur Sonar. Serveur que l'on aura au préalable arrêté, puis de redémarrer le serveur. Toutefois, il se peut que cette règle diffère légèrement d'un plugin à un autre (en particulier les plugins d'intégration). Avant l'installation d'un plugin, il est préférable de consulter sa compatibilité avec les versions de Sonar. Ceci peut se faire soit en consultant la page du plugin. Aussi sur la page de matrice de compatibilité. Il est à noté que l'installation des plugins se faisant dans le répertoire extensions du serveur Sona. Lorsque l'on met à jour Sonar, il est important de réaliser une sauvegarde de ce répertoire.

Avantages des plugins


Allége le noyau de fonctionnalités secondaires. Ce qui en allège la maintenance et diminue la surface de vulnérabilité aux attaques de sécurité. Modulariser le développement des fonctionnalités annexes en équipes indépendantes. Donner accès pour une même fonction, à différentes solutions (chacune dans un plugin différent). Comme par exemple: différentes implémentations ou algorithmes.  Différents publics, différents degrés de complexité. aussi, Différents coûts (gratuit ou payant), etc. Avoir un aperçu concret d'une fonctionnalité. Cela sera ensuite éventuellement intégrée au logiciel principal dans une version améliorée. on distingue aussi quelques inconveniants.

Inconvénients des plugins


Les plugins ne fonctionnent pas seuls. les plugins sont uniquement destinés à apporter une fonctionnalité à un ou plusieurs logiciels. Ces sont mis au point par des personnes n'ayant pas nécessairement de relation avec les auteurs du logiciel principal.

En définitive les plugins sont des outils permettant d'ajouter des fonctions supplémentaires à un logiciel principal. On le qualifiera aussi de module d'extension ou add-on. Un plugin ne peut pas fonctionner seul, il est entièrement dépendant de son logiciel hôte.

quelques liens importants